Visite au château de Nijo

En plein coeur de Kyoto, se trouve le château de Nijo dont je ne peux que vous recommander la visite. La magnificence de cette forteresse qui compte plusieurs batiments -le palais Ninomaru et Honmaru- et jardins seduisent pour leur beaute et passionnent bien entendu les amateurs d’histoire japonaise.
Mes guides, ferues justement d’histoire, me racontent ce lieu elegant et unique en son genre, inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco.

Temoin de certains des evenements les plus marquants de l’histoire du pays, la forteresse a ete en effet achevee sur l’ordre du 1er shogun, Ieyasu Tokugawa en 1603. C’ est sous le regne des Tokugawa que le Japon a ete unifie et Ieyasu annonce sa nomination en tant que shogun par l’empereur aux seigneux feodaux a Nijo. C’est le debut d’une des periodes les plus importantes du pays. Dans la capitale imperiale, le château servait de residence secondaire aux shoguns. Enfin, en 1868, Yoshinobu Tokugawa dut rendre officiellement le pouvoir a l’autorite imperiale au sein du château, mettant fin au shogunat.
Mes guides m apprennent qu’ a ce moment il a donc fallu remplacer un par un les emblemes du shogun dont regorge la forteresse par celui de l’empereur…

   

Le château comprenait un donjon qui malheureusement a ete detruit par un incendie mais qui permet depuis de son emplacement de profiter de la vue sur la ville de Kyoto. Le palais Ninomaru compose de 36 pieces possede des cloisons magnifiquement decorees de peintures de l’ecole Kano. Sur fond or, le visiteur peut y admirer des pins, symbole de prosperite et des fauves destines a impressionner le visiteur qui venait visiter le shogun. Detail amusant : on croyait a cette epoque que le leopard etait la femelle du tigre. Ici nulle decoration superflue et les pieces depourvues de meubles donnent une impression de sobriete elegante au visiteur. La disposition et la decoration illustre l’ importance de l architecture dans les rapports sociaux. Les visiteurs moins importants etaitent recus dans les premieres pieces moins richement decorees alors que ceux de premiere importance se rendaient dans les pieces interieures. La partie de la piece ou se tenait le shogun, lui meme assis sur une estrade avait un plafond plus bas, ces 2 effets combines ayant pour effet de grandir la taille du veritable chef du Japon qui pouvait dominer ses invites.

Enfin, les differents jardins qui parsement le château valent le coup d’oeil…
Instructive, amusante, la visite de cette splendeur m a donne l’envie de me plonger dans l’histore du Japon et de revenir dans cet endroit car comme le fait remarquer Mme Kimura, a chaque visite, de nouveaux details apparaissent. Sans l’ombre d’un doute…